Barème kilométrique 2022 : frais et indemnités kilométriques

Barème kilométrique 2022 : frais et indemnités kilométriques

Le barème kilométrique 2022 a été publié au Journal officiel. Comment calculer les indemnités kilométriques pour les frais réels dans votre déclaration de revenus.

Quel est le barème kilométrique à jour en 2022 ?

Le barème kilométrique 2022 a été publié par arrêté au Journal officiel du 13 février 2022. Les tranches sont revalorisées de 10 % par rapport à l’an dernier afin de tenir compte de la hausse des carburants. Selon Bercy, le gain moyen est estimé à environ 150 euros pour les ménages concernés. Cette revalorisation concerne le barème kilométrique à utiliser lors de la déclaration de revenus 2022 à envoyer aux impôts au printemps et portant sur les kilomètres effectués l’an dernier. On distingue en fait plusieurs barèmes : le barème kilométrique des voitures doit être distingué des barèmes des frais kilométriques des motos et des scooters. Ces différents barèmes sont publiés par les impôts dans le même arrêté.

Barème kilométrique voiture 2022

Le barème kilométrique 2022 pour les voitures est le suivant. La lettre d désigne la distance parcourue en km pendant l’année. Le coefficient applicable à cette distance augmente donc en fonction de la puissance de votre véhicule (en chevaux fiscaux, abrégés « CV »), dans la limite de 7 CV.

Barème kilométrique moto 2022

Le barème kilométrique moto 2022 est le suivant. La grille dépend de la puissance du deux-roues utilisé par le contribuable. Comme pour le barème des voitures, le coefficient kilométrique augmente en fonction de la puissance du véhicule, dans la limite de 5 CV.

Barème kilométrique scooter 2022

Le barème kilométrique scooter 2022 est le suivant. Ce barème est utilisable pour les deux-roues (scooter ou vélomoteur) avec un moteur d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 s’il s’agit d’un moteur à combustion interne. Pour les autres moteurs, ce barème kilométrique s’applique si leur puissance maximale nette ne dépasse pas 4 kW.

A quoi sert le barème kilométrique ?

Le barème kilométrique sert aux contribuables imposés à calculer et déduire leurs frais réels pour les trajets en voiture accomplis pour leurs besoins professionnels au cours de l’année qui précède celle de leur déclaration de revenus. Lors du calcul de l’impôt sur le revenu, tous les frais engagés pour acquérir ou conserver un revenu sont imputables sur ce même revenu. Les frais engagés dans le cadre d’une activité professionnelle sont donc déductibles des revenus de cette activité, notamment les frais de déplacement et les frais de trajet domicile-travail. Pour déduire ces frais, le salarié a le choix entre :

  • La déduction forfaitaire de 10% appliquée à son revenu annuel net imposable. Cette déduction est automatiquement appliquée par l’administration quand l’intéressé n’opte pas pour les frais réels.
  • La déduction des frais réels via le calcul de ses frais kilométriques, option naturellement incompatible avec la déduction forfaitaire de 10%.

En pratique, environ 2,5 millions de foyers imposables optent pour la déduction des frais réels en utilisant le barème kilométrique. Seuls les frais kilométriques liés à l’utilisation professionnelle du véhicule sont dans ce cas déductibles. Exemple : si le kilométrage parcouru dans l’année est de 15 000, dont 3 000 à titre personnel, seuls 80% des frais seront déductibles, que la voiture appartienne à l’entreprise ou au contribuable. Si la voiture appartient à l’entreprise, les 20% parcourus à titre personnel sont considérés comme un avantage en nature imposable. Quand le véhicule fait l’objet d’un crédit-bail ou d’une location avec option d’achat, les salariés doivent déduire les frais réels, à l’exception des frais de carburant pour lequel ils peuvent utiliser le barème des carburants ci-dessous.

L’option pour le barème kilométrique est valable pour toute l’année et pour tous les véhicules utilisés à titre professionnel. On ne peut donc pas, par exemple, déduire les frais réels sur une voiture jusqu’au 30 juillet et opter pour le barème forfaitaire pour la seconde voiture achetée à cette même date…

Lire la suite …

(Source : commentcamarche.com – Image : fr.freepik.com/photos/voiture photo créé par freepik)

Lire l’article suivant …

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *