Regain d’activité pour l’économie de proximité

Regain d’activité pour l’économie de proximité

En dépit des difficultés liées à la crise sanitaire, artisans et commerçants ont repris le chemin de la croissance. Chiffres d’affaires et embauches sont en hausse, selon les dernières enquêtes de l’Union des entreprises  de proximité (U2P).

Une bonne nouvelle pour l’économie de proximité ! Malgré toutes les difficultés rencontrées au cours de l’année 2021 (aléas sanitaires, restrictions d’activité, problèmes de recrutement…), les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité ont largement poursuivi leur développement au cours des derniers mois. C’est qu’indique l’U2P (Union des entreprises de proximité), se basant sur deux enquêtes Xerfi réalisées en janvier 2022, l’une sur l’évolution de l’emploi au 2ème semestre 2021, l’autre sur le niveau d’activité.

Fort rebond pour le commerce alimentaire et les HCR 

« Même si les résultats traduisent un effet de rattrapage après les confinements successifs, qui ont suscité d’importantes chutes d’activité dans l’hôtellerie-restauration, estime l’U2P, force est de constater que la croissance de l’économie de proximité (+ 11 %) a dépassé celle de l’économie française (+ 7,8 %) au cours du quatrième trimestre 2021 ».

Le commerce alimentaire de proximité et les HCR (Hôtels-cafés-restaurants) tirent cette croissance vers le haut avec un rebond de + 63,5 %, devant les professions libérales (+ 8 %) et l’artisanat (+ 7,5 %).

Le niveau de chiffre d’affaires réalisé en 2021 réalisé par l’ensemble des entreprises de proximité reste cependant inférieur de plus de 3 points (-3,2 %) à celui de 2019 (avant le Covid-19), avec de grandes disparités selon les secteurs : +7,3 %  pour l’artisanat du bâtiment  et -42 % pour les HCR !  Le commerce alimentaire de proximité enregistre une légère augmentation, à +1,5 %.

Rattrapage d’embauches dans l’hôtellerie-restauration 

Autre enseignement : les employeurs de l’économie de proximité ont fortement augmenté leurs effectifs. 28 % ont recruté entre juillet et décembre 2021, soit 10 points de plus qu’au cours du 1er semestre 2021. La hausse la plus sensible concerne le secteur de l’hôtellerie-restauration, qui a dû effectuer un rattrapage d’embauches, notamment sous la forme de CDD, après de nombreux mois de fermetures des établissements.

L’organisation patronale remarque que ce mouvement de reprise de l’emploi ne doit pas masquer un autre phénomène récurrent : plus d’un tiers (35 %) des entreprises de proximité ont éprouvé des difficultés de recrutement,  en hausse de 5 points par rapport au semestre précédent. A noter comme explication de ce déficit d’embauche :  l’absence pure et simple de candidatures (70 %) a largement pris le pas sur le manque de qualification des candidats (55 %).

(Source : cession-commerce.com par Sophie MENSIOR – Image : fr.freepik.com créer par senivpetro)

Lire l’article suivant …

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *