Rénovation énergétique : la Banque Postale et le Crédit Mutuel lancent un prêt dédié

Rénovation énergétique : la Banque Postale et le Crédit Mutuel lancent un prêt dédié

La Banque Postale a annoncé mercredi le début de la commercialisation des prêts « Avance Rénovation », un dispositif garanti par l’État consacré au financement des travaux de rénovation énergétique des logements à destination des propriétaires aux revenus modestes.

Top départ pour le prêt Avance rénovation ! Ce dispositif, créé par la loi Climat et résilience de 2021, est un prêt hypothécaire spécialement dédié à la rénovation énergétique des logements. Il vient en complément des aides et permet aux ménages de financer le reste à charge de leurs travaux. Principal intérêt : l’emprunteur ne rembourse dans un premier temps que les intérêts. Le capital est lui soldé au moment de la revente du bien ou de sa transmission par héritage. Deux réseaux bancaires s’étaient engagés à le distribuer dès ce début d’année : la Banque Postale et le Crédit Mutuel. Ils viennent tous deux d’annoncer le début de sa commercialisation.

« Le lancement du prêt ‘Avance rénovation’ en ce début d’année 2022 concrétise l’engagement que La Banque Postale avait pris auprès du gouvernement pour lutter contre les passoires thermiques », au nombre de 4,8 millions en France, affirme Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale, cité dans un communiqué. La Banque Postale le propose à un taux fixe de 2%, dans la limite de 70% de la valeur du bien avant travaux. Il est accordé sous conditions de ressources, puisque les revenus de l’emprunteur ne doivent pas dépasser les plafonds fixés par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : 19.565 euros pour une personne seule (25.714 euros en région Ile-de-France), 28.614 euros pour un couple (37.739 euros en région Ile-de-France) et 40.201 euros pour une famille de quatre personnes (52.925 euros en Ile-de-France). Pour les personnes âgées de plus de 60 ans, le prêt bénéficie même d’un différé total d’amortissement : les intérêts pourront eux aussi être remboursés in fine, au moment de la revente ou de la transmission du logement. Pour les autres, les intérêts seront remboursés au fil de l’eau.

De son côté, le Crédit Mutuel, qui s’était aussi engagé en septembre dernier à financer les prêts « Avance Rénovation », a annoncé mercredi qu’il en commencera la commercialisation « courant mars », avec un plafond à 30.000 euros. Une fois de plus, le prêt est destiné aux personnes modestes, au sens de la définition de l’Anah. Le réseau n’a pas encore dévoilé le taux auquel le prêt sera proposé, mais les souscripteurs pourront, là encore, bénéficier d’une capitalisation des intérêts, ou les rembourseront au fil de l’eau. « Il y a urgence à rénover le parc immobilier », relève Nicolas Théry, président du Crédit Mutuel, cité dans un communiqué. « Face à l’inflation des coûts de l’énergie, à la problématique du pouvoir d’achat et du mal logement, ce dispositif du prêt avance rénovation apporte une réponse concrète », reprend-il.

(Source : capital.fr – Image : fr.freepik.com photo créé par gpointstudio)

Lire l’article suivant …

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.